Pour les enfants, le plus beau jour de l’année est sans aucun doute le 25 décembre. Pour les passionnés de sneakers, c’est le 26 mars, date à laquelle est sorti la toute première Air max, la Air max one appelé aussi AM1 ou 1987. Depuis 2014, Nike a inventé la “Air Max Day” afin de mettre en avant ses modèles de Air max. Chaque année à cette même date Nike en profite pour sortir ses nouveaux modèles comme la Vapormax en 2017, la 270 en 2018, la 720 en 2019 ou encore la 2090 cette année. La Boite Collector et SneakStory vous racontes 33 histoires pour fêter les 33 ans de la Air Max une paire révolutionnaire. 

La célèbre sneaker au coussin d’air qui fête ses 33 ans aujourd’hui, voit le jour grâce à la technologie de l’ancien ingénieur aérospatiale Marion Franklin Rudy , qui a quitté sa carrière à la NASA pour poursuivre des efforts créatifs dans les années 1960. Il utilise des airbags sous pression sous la chaussure pour atténuer l’impact sur le pied tout en offrant un ressort et un soutien sans avoir besoin d’un amorti épais.  Après avoir été rejeté de 23 société différentes pour son innovation c’est en 1977, qu’il  présente sa technologie au co-fondateur de Nike, Phil Knight. En 1978, Nike sort son premier modèle avec la technologie AirBag mais non visible sur la Tailwind79


1987: AIR MAX 1

Sortie en 1987, c‘est la première paire designer par Tinker Hatfield qui travaillait que partiellement sur les modèles Nike. Tinker Hatfield s’est inspiré de toutes les pièces industrielles visibles du centre Pompidou à paris, pour rendre visible les bulles d’air sur les air max. Quand Tinker a dévoiler les croquis, les employés de chez Nike disaient qu’il était allé trop loin et voulaient même le faire virer pensant qu’il serait impossible de vendre « une chaussure dont on voyait l’intérieur qui avait l’air fragile et facile à percer ».

Aujourd’hui, cette prise de risque à créer l’une des paires les plus emblématiques toutes marques confondues. Elle compte pleins de collaborations  la Patta Chlorophylle, la OG Red, la viotech ou encore la Albert Heijn.


1988: AIR MAX WALKER

Dans les années 80’S la priorité de Nike est améliorer les performances des sportifs mais en néglige pas les simples marcheurs. Dans cet esprit,  Nike rajoute une chaussure à son catalogue pour la marche en rentrant dans  la nouvelle gamme d’Air Max en 1988. Tout Simplement surnommé l’Air Walker Max (Walk = Marcher en Anglais) Son aspect était essentiellement une approche plus lourde et plus solidaire que la première version. Elle est composé d’une tige en cuir ainsi que ses superpositions,  son esthétique était une partie de la AM1, mixé avec une Air Revolution (une basket de basket-ball haute et sanglée).


1988: AIR MAX STAB

Sortie en 1988, la Nike Air Max Stab est l’abréviation de Stabilité, premier modèle à offrir un soutien pour les coureurs pronateurs tout en ayant un amorti maximal. Une unité de “stabilité” en dents de scie a été stratégiquement insérée dans la semelle intermédiaire, tandis que le trou dentelé, permettant de voir la bulle d’air, soutenaient les parois latérales de la chaussure sous la charge du coureur. Elle a été utilisé en Collaboration avec Atmos, Mita et aussi avec Hitomi Yokoyama la “Air U Breathe Pack” ou des pattes de lapin sont visibles au talon.


1989: AIR MAX LIGHT

Sortie en 1989, la Nike Air Max light, devait s’appeler la Air Max 2. Elle reprend le même principe que la AM1 à savoir la même bulle d’air et comprend des détails que l’on retrouvera aussi l’année suivante sur la Air max 90. Comme son nom l’indique la paire se voulait plus légère que la version originale de 1987. Pour cela Nike a utilisé une semelle intermédiaire plus légère en 2 parties et abandonne le polyuréthane au profit du phylon.


1990: AIR MAX 90

Sortie en 1990, la Nike Air Max 90 devait s’appeler à la Base Air max 3. Le coloris OG de la paire de 1990 à souvent fait débat. Aujourd’hui on l’appelle la Air max 90 Infrared, pourtant certains l’appellent ‘Radiant Red’ ou encore ‘Hyvent Orange’. Sur la boite originale on peut lire ‘H RD’. En revanche, lors de la réédition de 2003 Nike à officialisé le coloris en la baptisant “Infrared”. Côté collaboration on peut y trouver la Duck Camo ou encore la Air max 90 Kaws (2008) est limitée à seulement 200 exemplaire.


1991: AIR MAX BW

Sortie en 1991, elle est aussi appelée Air Max classic, et BW pour “big window” car l’espace pour voir la bulle d’air à travers la semelle est très grande. Même si la paire se fait rare dans les magasins de sneakers, elle n’en reste pas moins un classique de la street Culture malgrès les 7 rééditions du modèle grâce à la communauté qu’elle fédère autour d’elle. On se souvient de la collaboration avec Stash en 2003, avec des paires numérotées de 1 à 1000.


1991: AIR MAX STRUCTURE

Sortie en 1991, la Nike Air max Structure Triax est la plus large de l’époque. Elle est conçue pour les gens qui voulait garder le coussin d’air comme amorti mais voulais un soutien supplémentaire du pied. Sa structure est plus aérienne et comporte une fenêtre pour faire apparaitre la bulle d’air plus petite que sur les précédentes. A notre connaissance aucune collaboration est sortie avec ce classique.


1991: AIR MAX 180

Sortie en 1991, c’est la collaboration entre Tinker Hatfield et Bruce Kilgore elle se nomme  Air Max 180 pour sa bulle d’air visible à 180 degrés, une paire révolutionnaire au coloris OG “Ultramarine”.A l’époque, les gens avaient le sentiment que ses composants créaient un revêtement gênant et légèrement inachevé. En 1991 Nike a fait appel à différents artistes à travers le monde pour faire des affiches publicitaire pour la 180 et a notamment fait appel à Ralph Steadman, qui a aussi designer la pochette de l’album de Travis Scott.   En 2005, Le Magasin Opium est le premier Shop français à faire une collaboration avec Nike sur ce modèle, on peut y rajouter Overkill pour la 180 “Berlin” ou encore comme des Garçons.


1992: AIR MAX ST

Sortie en 1992, la Nike Air Max ST est l’abréviation de Structure, c’est la première qui s’adapte aux différents types de coureurs. Cette Air max est prévue pour les sur-pronateurs (pied qui part vers l’intérieur). Nike a modifié la technologie Air Max pour améliorer le soutien en aidant le pied à rester en équilibre grâce à sa démarche naturelle. Le coloris OG a été réédité 1 seule fois en 2009 mais elle reste très convoité par les sneakers Addicts.


1992: AIR TAILWIND 92

Sortie en 1992, Nike a lancé l’Air Tailwind 92, avec une bulle d’air visible au talon et un design plus moderne et axé sur la technologie. Elle reprend les bases de la Air Max Triax dans le mélange des superpositions abstraites. Cette chaussure de course Nike donne à ses coureurs plus de confort en termes de durabilité grâce à une tige en mesh et en cuir. respirant.  Quatre ans plus tard, Nike a rebaptisé le Tailwind dans la gamme Air Max L’amorti de l’air dans la semelle intermédiaire a été complété par une semelle extérieure gaufrée conçue pour la route, mais pourrait prendre d’autres types de terrain si nécessaire.


1993: AIR MAX 93

Sortie en 1993, la Nike Air Max 93 designer par Tinker Hatfield qui s’est inspire cette voici de la poignet d’un pichet à lait (c’est l’ancêtre de la Air Max 270). On y retrouve quelque similitude à la Nike air Huarache de 1992 avec son chausson en néoprène et la toe boxe qui reprend les mêmes courbes. Dans la famille Air Max c’est la première à obtenir une bulle d’air plus grosse et plus visible. En 1993, la paire apparait dans une pub pour Range Rover qui compare le système de suspension de sa voiture à l’amorti de la paire.
Un coloris conçu pour Eminem, en 8 exemplaires, en 2006 a été vendu aux enchères dont les profits vont à la fondation Marshall Mathers.


1994: AIR MAX BURST

Sortie en 1994, ce qui va inspiré la Nike Air Max Burst 1994 se sont les courbes de la Air max 93. Malheureusement, elle ne trouvera pas son public qui créa une communauté autour du modèle comme l’ont fait les précédentes Air max. En 2003, un pack est sorti en collaboration avec N.E.R.D, Halle Berry, Stash et Eminem (Slim Shady) ou les fonds ont été versés à la Fondation “Marshall Mathers” pour les jeunes défavorisés aux États-Unis.


1994: AIR MAX 94

En 1994, beaucoup de confusion sur la Nike Air Max 1994 puisque il y a eu 2 versions . La paire est un véritable mélange entre la Air Max 1 et la Air Max 93. C’est peut-être sa ressemblance avec ses grandes sœurs comme la Nike Air Max Burst qui fera que la paire à du mal à trouver son public


1994: AIR MAX² 

Sortie en 1994,  elle est souvent confondue avec la Air Max 94 et pourtant le système utilisé sur la Air Max ² utilisait des compartiments d’air séparés, avec différentes densités de pression d’air pour différentes zones du pied. C’est de cette semelle que l’on retrouvera sur la Air max 95. D’ailleurs, les prototypes de la Air max ², avaient déjà les bulles d’air visibles sur la partie avant de la semelle (comme la semelle de la Air max 95). Seulement 4 coloris qui sont sortis et aucun réédités à ce jour. 


1994: AIR MAX TRIAX


1994: AIR MAX² LIGHT

La Nike Air max ² light, Sortie en 1994, est la sœur jumelle de la Air max ². Cependant la paire a 2 unités d’air, une à l’avant et une à l’arrière de la semelle. Cette même semelle est creusée au milieu pour alléger la paire. La perte de poids est aussi due à la semelle en Duralon à l’avant et une semelle tonique. Enfin les courbes de la paire la rendent plus dynamique, rapide et légère. En 2019, le magasin japonais Atmos reprend le modèle Air max ² light inspiré de 12 références de vêtement vintage.


1995: AIR MAX 95

La Nike Air Max 95, devait s’appeler la Air Max 110 en 1995, elle est inspiré de l’anatomie humaine et plus particulièrement de la colonne vertébrale,  avec ses fibres musculaires et ses côtes. Pour le coloris OG “Néon”, le designer Sergio Lozano a choisi une semelle noire pour cacher les traces de poussière après une course et des détails volt pour faire ressortir les technologies utilisées et les aspects techniques de la paire. Elle révolutionne les air max avec pour la première apparition de bulles d’air à l’avant de la chaussure. En 2019, en collaboration avec Carhatt, c’est la première fois que Nike laisse l’autre marque poser ses matériaux, ce qui a ouvert des collaborations d’exceptions comme avec Comme des Garçons.


1995: AIR RACER MAX

Quand on parle des Air Max dans les années 90’S, on entend souvent l’AM95 Alors que sur cette période Nike une nouvelle silhouette. Si  l’AM95 a vu à évolué dans une direction plus inspirée par le style de vie, l’Air Racer Max était spécialement conçu pour les coureurs compétitifs. Elle a une forte ressemblance avec la Air Mariah et son code couleur “Ultramarine” nous rappelle la Air Max 180. Elle est composé d’une tige en mesh prédominantes dans la tradition légère des premiers Air Max tandis que sa semelle était nettement plus plate tout en positionnant le pied plus près du trottoir. 


1996: AIR MAX 96

La Nike Air Max 1996, designer par Sergio Lozano, un véritable passionné de la nature. Comme on peut le voir sur le upper, la Air Max 96 est  inspiré des vagues de l’océan qui lui donne un look unique. Sa semelle, inspirée de celle de la air max 95, sera reprise et retravaillée pour la Air max Plus. Bien qu’un classique fortement sous-estimé on a pu apercevoir quelques rééditions en 2016 mais aucune collaboration.


1996: AIR MAX TRIAX 96


1996: AIR MAX TAILWIND


1996: AIR MAX LIGHT III


1997: AIR MAX 97

Sortie en 1997, la Air Max 97 est inspiré d’un TGV Japonais (Shinkansen) selon l’histoire d’où le surnom de “Silver Bullet” pour l’OG. Mais récemment, dans Nike ‘Behind the Design’ le designer Christian Tresser, explique que les tiges en couches représentent des ondulations d’eau dans un étang, et que la couleur argentée est inspirée par les finitions métalliques comme l’aluminium et le titane poli. Mystère!!!
l’ AM97 Cristiano Ronaldo,  est de couleur métalic gold, elle est inspiré de son parcours car petit, CR7 n’avait que 2 paires de chaussures qu’il trouait souvent et pour les réparer, sa mère utilisait des morceaux de tissu pour recouvrir les trous. 


1997: AIR MAX TAILWIND II


1998: AIR MAX 98

Sortie en 1998, la Nike Air Max 98 reprend les courbes de sa grande sœur la AM97, tout en étant un peu plus massive. Même semelle que la AM97, même système de laçage de la AM95 qui lui donne du volume. Sergio Lozano son designer le grand fan de la nature s’est inspiré des stries que l’on retrouve sur les parois du grand Canyon. Le Coloris OG dit “Gumdam” s’inspire du blindage des robots mécaniques de la série japonaise anime du même nom. 
On a pu voir des collaborations avec la marque Supreme, Off White ou encore  Kilian Mbappé sur ce modèle venu de l’espace.


1998: AIR MAX 98 TL

Pensant que la Nike Air Max 98 était trop massive, à l’époque cette chaussure était créées pour course. Nike décide de donner un petit coup de lifting pour la rendre plus élégante et surtout plus rapide. La Nike Air Max 98 TL est né, malheureusement, son affinement et son nouveau design resteront dans l’ombre de la Air max Plus TN sortie la même année qui elle fait un véritable carton.


1998: AIR MAX TAILWIND III

En 98, La marque au swoosh retravaillé les revêtements en cuir du modèle Tailwind II de 1997. Sortie en 1998, la Nike Air Max Tailwind III est né, elle comporte la même plate-forme Air Max que les modèles précédents, associée à une tige de conception asymétrique pour un ajustement amélioré. Avec suffisamment d’espace au talon et à l’avant-pied, la Tailwind III est devenue une chaussure de choix pour les coureurs avec des pieds plus grands que la moyenne. Aucune réédition prévue à notre connaissance!


1998: NIKE AIR MAX PLUS

La Nike Air Max Plus est sortie en 1998, par Sean McDowell. Tout à commencer un soir pendant ses vacances en Floride, il commence à dessiner le ciel bleu se dégradant vers bleu foncé avec le couché de soleil. Peu après son arrivé chez Nike, il est mis aux commandes pour designer la air max plus, alors appelée à l’époque la Sky air. C’est quand il entend le mot ‘’sky’’ qu’il repense à ses dessins du coucher de soleil en Floride qu’il avait décliné en orange et en violet. Pour la plaque au milieu de la chaussure, Sean s’est directement inspiré d’une queue de baleine qui sort de l’eau (emblématique en Floride) et les bandes sont inspirées des palmiers. On y rajoute son nouvel amorti Air Tuned qui lui donne le surnom de TNLa Nike Air Max plus se vendait uniquement chez Footlocker à l’époque et à connu un succès phénoménal. Aujourd’hui, elle est de nouveau sortie pour le bonheur de ses fans.


1999: AIR MAX TAILWIND IV

1999, Nike compte faire de la série Tailwind un bond en avant part rapport au design et nous présente la Air Max Tailwind IV l’audacieux Air Max Tailwind 4. Retravaillé, elle est composé d’une tige en mesh et synthétique respirante avec ses nervures remarquables sur les côtés. Sur les modèles Tailwind, c’est la première avec des bulles d’air visibles  l’avant-pied, une conception qui avait fait ses débuts sur l’Air Max 95. En 2019, Nike fait une collaboration avec Supreme, et Sneakers’N’Stuff pour un modèle limité à 1999 exemplaires (date de  la création du shop qui a ouvert ses portes la même année).


1999: AIR MAX DELUXE

La Nike Air max Deluxe, est sortie en 1999, c’est évolution de la AM97 avec la particularité de n’avoir aucune couture, le upper (partie supérieure de la chaussure) est fait d’un seul et même bloc. Son look très futuriste, peine à trouver sa place parmi les autres modèles Air max. Cependant en 2018, elle est mise sur les devants de la scène avec le Rappeur Londonien Skepta en collaboration avec Nike. Elle est inspiré dans l’air du temps,  sur laquelle On peut lire “Never Sleep On Tour” et “12:05, sur son upper est inscrit PM JUNE 08 2014” (en référence à la sortie de son titre That’s not me) avec une spéciale Box.


1999: AIR TUNED MAX

Après le succès de la Nike Air Max, la marque au swoosh veut terminer son chapitre pour les années 90 avec la Nike Air Tuned Max. Une paire très agressive pour l’époque qui n’a clairement pas résisté à l’épreuve du temps. En revanche, au niveau technologique c’est encore une révolution chez Nike puisque L’Air Tuned Max dispose d’un système Tuned Air sur toute la chaussure, un an après la première apparition de la technologie dans l’Air Max Plus (alias TN). 


1999: AIR MAX TURBULENCE


2000: AIR MAX TAILWIND V+


2001: AIR MAX 2001


2003: AIR MAX 2003


2006: AIR MAX 360

Sortie en 2006, la Nike Air Max 360 est la première sneaker à avoir une bulle d’air à 360 degrés. Le design en relief de la tige était une évolution de grande classe, et la semelle unique 360 était intéressante, mais c’était une structure implacable que beaucoup trouvaient peu agréable à porter. Avec le One Time Only Pack, Nike intègre la semelle 360 à plusieurs upper mythique de la gamme Air max comme la AM90, la AM95, la AM97 mais aussi une Footscape. 


2009: AIR MAX SKYLINE


2011: AIR MAX 2011


2012: AIR MAX 2012


2013: AIR MAX 2013


2015: AIR MAX 2015

Sortie en 2015, La Nike Air Max 2015 ressemble fort à ses prédécesseurs (Air Max à partir de 2011) Même semelle que la AM13 qui reprend la bulle la d’Air de la AM1.  Nike décide de la personnaliser en intégrant un Swoosh inversé. Pour les grands fans de la Hype Travis Scott n’a rien inventé.  Les rainures flexibles sur toute la semelle extérieure, fait de cette Air max la plus flexible à ce jour.


2015: AIR MAX ZERO

En 2015, la Air Max Zéro est inspiré d’un design de Tinker Hatfield qui l’a réalisé en pensant à la Air max 1.  Jugé trop innovante pour l’époque (1987) elle a été rejeté et c’est en 2015, que les designers de Nike décident de la sortir. Dans le programme Doernbecher crée en 2004, Nike sort 2 Air Max Zero en Collaboration avec l’hôpital de Portland dans l’Oregon. Ce programme à pour but que les enfants malades racontent leur histoire à travers leur paire. Tous les fonds récoltés sont donnés à l’hôpital. Qu’elle belle initiative!!!


2017: AIR MAX 97/1 SEAN WOTHERSPOON

Le monde entier connait Sean Wotherspoon le fondateur des shops Round Two. Connu pour son goût des belles pièces vintages et son côté décalé il reste tout de même le gagnant du concours Nike Vote Forward 2017. Inspiré des années 80, Sean Wotherspoon design  hybrid qui va être convoité dans le monde entier la Nike Aix Max 97/1. La partie supérieur est sur une base de 97 en velours côtelé, mélangeant plusieurs couleurs ( étant jeune, sa mère l’habillait avec des salopettes en cette même matière) le tout posé sur une semelle de la Air Max 1. Dans la semelle intérieur on retrouve un smiley et sur les talons “VA”, pour Virginie dont il est originaire, et “LA” Los Angeles où il réside maintenant.


2017: AIR VAPORMAX PLUS

La Nike Air VaporMax a fait ses débuts en 2016, et un lancement officiel en 2017, en tant que dernière innovation de course à pied  d’Air Max de Nike.  Présentée comme le «summum de Nike Air», elle comporte unité VaporMax sur toute la longueur, ce qui lui donne la première unité Air Max sans mousse à fonctionner comme une semelle extérieure autonome. Sa tige est en construction Flyknit entièrement légère avec des câbles Dynamic Flywire. Le modèle à servi de collaboration avec Off White, Comme des Garçons et en 2019, lors du Pack Nike On Air, Lou Matheron jeune française, design la Nike “Air Vapormax Plus Paris Work In Progress”.


2018: AIR MAX 270

En 2018, la stratégie de Nike change pour la gamme Air Max,  les designs ne sont plus pour la performance mais uniquement le lifestyle. L’héritage gardé est un hommage aux employés Nike qui ont travaillé sur les AM93 et les AM180, avec cette bulle d’air, de 32mm. En effet Nike Air Max 270, reprend les mêmes caractéristiques que ses ainés à savoir la bulle d’air de la AM93, la bulle en contact avec le sol comme la Air Max 180. L’hommage va même jusqu’à reprendre les coloris OG des 2 paires (Ultramarine pour la 180 et Dusty Cactus pour la 93). 


2019: AIR MAX 720

En 2019, Nike pousse la technologie encore plus loin avec un nouveau record avec une bulle d’air à 38mm ( l’Air Max 270 était à 32mm) lors de la Air Max Month, on lui donne le nom de Air Max 720 puisque sa semelle se voit à 360 degrés horizontalement et verticalement (360*2=720). Son design s’inspire de la Nature dont le mouvement organique rayonnant d’énergie dans différentes merveilles naturelles. Une technologie créative qui lui permet de faire des Collaborations avec Heron Preston sur une 720/95, SNS sur une Jordan Proto Max 720, ou encore OBJ.


2020: AIR MAX 2090

Pour finir ou vous présente la dernière de la saga, la Nike Air Max 2090. Pourquoi 2090? Nous pensons 20 pour l’année 2020 et 90 pour l’inspiration de la AM90. Une coïncidence puisque nous fêtons les 30 ans cette année, l’Air Max 2090; reprend le backgound de la chaussure mythique des année 90 tout en s’adaptant à notre époque avec des matériaux  plus légers comme ce tissu transparent (aussi utilisé sur la react 87). Pour le Air Max Day 2020, Nike collabore avec Atmos le Shop Japonais pour une version reverse Camo.


LES DESIGNERS